Que ce soit pour toucher un nouveau marché, lancer un nouveau produit, ou tout simplement générer plus de leads, une bonne stratégie marketing est nécessaire. Ce guide va vous aider à bien poser les bases de votre stratégie marketing BtoB, afin de clarifier vos objectifs (marketing et commerciaux) et de maximiser vos chances de succès.

Une stratégie marketing BtoB définit un cadre sur lequel vont reposer toutes les actions marketing de votre entreprise, afin de déterminer leur finalité et mesurer leur succès. A travers elle, votre entreprise se dote d’une vision marketing qui correspond à vos ambitions et votre contexte et d’une approche structurée pour atteindre vos objectifs. La stratégie marketing BtoB a pour but principal de soutenir la stratégie globale de votre entreprise et soutenir son développement.

Dans cet article, nous vous donnons un aperçu des 6 étapes pour élaborer une stratégie marketing, qui vous permettra de définir et d’atteindre les objectifs de votre PME, qu’il s’agisse de :

  • Générer des nouveaux leads
  • Se distinguer de vos concurrents
  • Devenir plus visible auprès de votre cible
  • Se développer sur un nouveau marché
  • Réaliser des économies d’échelle

Afin de vous aider à travailler sur votre stratégie et vos objectifs marketing, nous avons également créé un guide pratique que vous pouvez télécharger gratuitement :

Télécharger un guide pratique pour définir sa stratégie et ses objectifs marketing

1 – Le positionnement de votre entreprise : qui êtes-vous et que vend votre entreprise BtoB ?

Qu’est-ce que le positionnement marketing pour une PME ?

Le positionnement de votre entreprise est un choix stratégique important. Il est à la base de toutes les actions marketing et commerciales que vous allez prendre pour toucher vos clients. Notamment, le positionnement de votre entreprise vous permet de faire des choix cohérents pour :

  • Les offres à développer pour répondre aux enjeux de vos clients
  • Le prix de votre produit ou service
  • Les canaux de distribution de votre solution
  • Les supports de communication à développer

Il y a deux aspects à prendre en compte dans le positionnement de votre entreprise :

  1. La place que votre entreprise souhaite occuper sur le marché et comment elle veut être perçue par les clients. C’est le positionnement souhaité par votre entreprise sur son marché.
  2. La place réellement occupée par votre entreprise dans l’esprit de vos prospects et clients. C’est le positionnement perçu par vos prospects et clients.

La difficulté sera de faire concorder ces deux visions. Par exemple si vous vendez un logiciel pour des ingénieurs, mais qui ne produit de la valeur que si votre client a un parc informatique suffisamment grand ou suffisamment puissant, il vaut mieux s’adresser à des entreprises suffisamment grandes.

De quoi une PME a-t-elle besoin pour définir son positionnement ?

Voici les éléments à déterminer pour définir le positionnement de votre PME :

  1. Le ou les secteurs d’activité sur lequel votre entreprise opère: attention à bien prioriser sur quels secteurs opérer en fonction des clients que vous avez actuellement et des clients que vous souhaitez avoir. Plus vous essayez de toucher des secteurs différents, plus votre positionnement risque d’être flou.
  2. Les concurrents sur ce marché: réfléchissez en termes de concurrence directe et indirecte, en fonction des enjeux clients que votre offre aide à résoudre
  3. Les clients que vous ciblez: identifiez à la fois le type d’entreprise (taille, secteur d’activité, BtoB ou BtoC…), mais également la personne que vous cherchez à atteindre dans l’entreprise (CEO, directeur commercial, service des achats…).
  4. L’avantage concurrentiel de votre entreprise: Quelle est la proposition de valeur de votre entreprise ? Qu’est-ce qui vous rend différent de vos concurrents ? Qu’est-ce que vous êtes les seuls à apporter sur le marché ?

Comment déterminer le positionnement idéal pour votre PME ?

Les 4 piliers de votre positionnement vont vous permettre de déterminer à la fois votre positionnement sur le marché, mais également le positionnement de vos concurrents. A ce stade, il est intéressant de se poser plusieurs questions :

  • Est-ce que l’image que renvoie votre entreprise est celle que vous souhaitez lui donner ? Est-ce que le positionnement que vous souhaitez est « réaliste » au vu des tendances du marché, et « atteignable » ?
  • Est-ce que votre positionnement est suffisamment différent de celui de vos concurrents, ou peut-il prêter à confusion pour vos clients ?
  • Y a-t-il une place à prendre sur le marché qui n’est pas occupéepar vos concurrents ?

Pour vous aider à déterminer les différents éléments du positionnement de votre entreprise, voici un modèle de phrase pour organiser vos idées :

Sur tel secteur d’activité / tels enjeux clients, mon entreprise apporte une offre / une solution qui est différente de celle de mes concurrents pour telles et telles raisons.

Notez-bien que le positionnement marketing est un choix stratégique pour votre entreprise qui dépend fortement de la perception que vos clients ont de vous, donc de votre communication.

2 – La création de persona marketing : à qui vendre votre offre ?

Qu’est-ce qu’un persona marketing ?

Avez-vous déjà lu un article ou vu une vidéo qui semblait s’adresser directement à vous, et répondre à toutes les questions sur vous aviez sur un sujet ? Ou avez-vous déjà testé un produit qui répondait à toutes vos attentes ? Si cette communication ou cette solution vous convenait, c’est sans doute parce qu’elle a été réalisée en se basant sur les persona marketing.

Pour faire simple un buyer persona est un client idéal imaginé par une entreprise. C’est un outil très utilisé en marketing pour identifier le comportement d’un prospect. Pour construire un persona marketing efficace, il faut donc regrouper et synthétiser les informations dont vous disposez sur les clients, afin que l’ensemble des services dans l’entreprise s’accordent sur une vision claire et unique des clients à adresser.

Attention, il faut différencier le buyer persona de la cible marketing. La cible d’une entreprise se résume généralement en une phrase, et va désigner un segment de marché. Le persona va beaucoup plus loin car il intègre certaines spécificités comme les enjeux auquel le client idéal fait face, ses motivations, ses freins… Toutes ces informations sont cruciales pour devenir plus pertinent et plus efficace dans vos actions marketing.

Comment construire des personas pour votre PME ?

Dans l’idéal, votre entreprise peut se baser sur une (ou plusieurs) études de marché, et sur la base client que vous possédez. Dans le cadre d’une PME il s’agit plutôt de faire des entretiens poussés avec des clients (passés, présents et futurs), et de se renseigner auprès des équipes internes qui traitent directement avec des clients.

Voici quelques moyen efficaces pour récupérer de l’information :

  • Demander des feedbacks à vos clients pour savoir ce qu’ils aiment dans vos produits et services, votre entreprise, etc.
  • Récolter l’avis de vos équipes en interne sur les prospects et les client (commerciaux, service après-vente, équipe technique…)
  • Analyser l’audience sur les média sociaux (Facebook, Linkedin, Twitter…) pour obtenir des informations sur vos abonnés
  • Utiliser les informations que vous avez déjà récolté (via des formulaires sur votre site web ou votre base de données)

A partir de ces canaux, vous devriez pouvoir définir :

  1. Qui sont vos personas ?
  2. Quelles sont les attentes de vos personas ?
  3. Qu’est-ce qu’elle pense de votre offre ?
  4. Quels sont ses comportements d’achat ?
  5. Quels arguments mettre en valeur pour la convaincre ?

Afin de  vous aider à élaborer vos buyer personas, nous avons créé cette trame prête à remplir qui vous guidera étape par étape :

Télécharger une trame pour définir vos personas

3 – Le plan marketing : quelles actions mettre en place pour (bien) vendre votre solution ?

Qu’est-ce qu’un plan marketing ?

Si la stratégie marketing définit l’objectif long terme que vous souhaitez atteindre avec vos efforts marketing, le plan marketing est la manière dont vous allez atteindre ces objectifs marketing. En effet, pour beaucoup de PME, la difficulté réside surtout dans le fait de structurer son approche marketing dans le temps.

Construit à partir de la stratégie marketing, le plan marketing représente votre feuille de route : les actions que vous mènerez, quand et comment vous allez les mettre en œuvre, à quel coût et quelles sont les indicateurs (ou KPI) à suivre pour mesurer la réussite de ces actions.

De quoi avez-vous besoin pour construire le plan marketing de votre PME ?

Le plan marketing exprime comment vous allez atteindre l’objectif fixé dans votre stratégie marketing. C’est pourquoi vous allez avoir besoin des éléments dont nous avons parlé précédemment :

  • Le positionnement de votre PME
  • Les buyer persona de votre PME
  • Le ou les objectifs à atteindre (au global et par action marketing menée)

Pour déterminer ces objectifs, nous vous conseillons d’appliquer la méthode SMART :

  • S comme « spécifique »: l’objectif à atteindre est clair et unique
  • M comme « mesurable »: l’objectif doit pouvoir être mesuré selon des indicateurs quantitatifs et/ou qualitatifs
  • A comme « atteignable »: il doit être suffisamment ambitieux pour motiver vos équipes, et vous devez connaître les différentes étapes pour réussir
  • R comme « réaliste »: vous devez posséder les ressources nécessaires pour remplir l’objectif (en termes de compétences, ressources, temps…)
  • T comme « Temporellement défini » : cet objectif doit être réalisé dans un laps de temps défini

Comment rendre votre stratégie marketing opérationnelle ?

La dernière étape de votre stratégie marketing : le passage à la pratique. Pour chaque objectif SMART (ou sous-objectif) que vous avez défini, il est important de pouvoir déterminer :

  • Le mix-marketing (au minimum l’offre poussée, les prix, les messages et les canaux de communication et les réseaux de distribution actionnés)
  • Le planning daté des actions et les ressources mobilisées
  • Le budget alloué par action
  • Les indicateurs de performance (KPI)

Il sera sans doute intéressant dans votre organisation marketing de travailler en parallèle le plan d’action marketing, et le plan d’actions commerciales afin d’optimiser le nombre de leads générés. Pour vous aider à bien formaliser ce plan marketing, vous pouvez vous appuyer sur cette trame :

Télécharger un modèle excel de plan marketing

4 – La gestion des contacts : comment utiliser au mieux les informations dont vous disposez ?

Maintenant que vous savez comment vous adresser à la bonne cible et lui porter le bon message, il y a de fortes de chances que vous ayez généré de nouveaux leads. Mais avant qu’un prospect ne se transforme en une véritable opportunité commerciale, il faut parfois du temps pour le convaincre. Et vous aurez sans doute besoin d’informations plus nombreuses et plus précises pour suivre les interactions entre le prospect et votre PME dans le temps.

Qu’est-ce que la gestion des contacts pour une PME ?

Lorsqu’on parle de gestion de contacts, on entend le stockage, l’organisation et le suivi des informations prospects et clients. Malheureusement pour beaucoup d’entreprises, cette gestion se limite parfois à une feuille Excel ou à l’historique d’une boîte de messagerie. Ce qui devient vite ingérable quand le nombre de clients à suivre croît.

C’est pourquoi de nombreuses PME ont recours à des outils comme les CRM (customer relationship manager) pour optimiser leur gestion client.

Quelques bonnes pratiques pour bien gérer vos contacts

Une mauvaise gestion des contacts peut être une faiblesse pour une entreprise, et mener à des erreurs qui seraient facilement évitables. Voici quelques bonnes pratiques à mettre en œuvre pour optimiser la gestion de vos contacts :

  1. Regroupez tous vos contacts au même endroit pour retrouver facilement toutes les informations nécessaires
  2. Segmentez vos contacts en fonction de la nature de votre relation (prospect, client, fournisseur, partenaire), du secteur d’activité et de tout autre critère qui vous semble pertinent pour votre activité
  3. Mettez à jour en continu votre base de clients afin de ne pas travailler avec des données obsolètes ou des doublons
  4. Épurez votre base de données : il est inutile de conserver des personnes qui ont cessé leur activité ou qui ont changé de poste. N’oubliez pas de supprimer les contacts qui ne vous répondent plus depuis longtemps (vous gagnez du temps et vous vous mettez en conformité avec le RGPD)
  5. Partagez les contacts avec tous les services de l’entreprise car c’est en multipliant les sources d’informations que l’on génère des doublons et des erreurs.

Gestion de contacts et RGPD (Règlement général sur la protection des données)

Comme vous le savez certainement, le RGPD est une règlementation européenne qui vise à protéger les données personnelles des individus (nom, prénom, adresse mail, adresse postale…). Depuis le 25 mai 2018, le RGPD encadre la collecte et le traitement de ces informations par les organisations (entreprises, associations, administrations…).

En résumé, cette réglementation ne vous autorise à posséder et à utiliser ces informations personnelles que si vous avez la preuve du consentement explicite du contact. Cela implique d’informer les contacts des données que vous avez collecté sur eux, et de leur utilisation par votre entreprise. Si vous ne vous êtes pas mis en conformité, voici quelques campagnes marketing pro-RGPD à réaliser d’urgence pour votre PME.

5 – Le parcours d’achat : quel est le chemin pour transformer vos prospects en clients ?

Qu’est-ce que le parcours d’achat d’un client ?

Le parcours d’achat d’un client est la manière dont celui-ci va arriver petit à petit à l’acte d’achat. La connaissance du parcours d’achat est importante dans la mise en place d’un plan marketing efficace, car vous pourrez non seulement cibler votre audience en fonction de vos différents personas, mais également en fonction de leur niveau de maturité.

Comment déterminer votre entonnoir de ventes ?

L’entonnoir des ventes est essentiel pour comprendre le parcours d’achat de vos clients et en tirer parti. Cet entonnoir représente le parcours réalisé par le prospect, de la découverte de votre entreprise à son passage à l’action. Évidemment, l’entonnoir sera différent pour chaque entreprise, et il peut exister plusieurs entonnoirs de ventes en fonction de l’objectif commercial à atteindre.

L’enjeu sera de déterminer, en fonction de ce que vous savez de vos contacts et des actions marketing et commerciales déjà mises en place, de quelles informations le prospect a besoin pour évoluer le long de ce parcours :

  1. Prise de conscience du besoin: dans la recherche d’une solution à son problème, le prospect découvre cotre entreprise. A cette étape votre but est de lui donner envie de s’engager un peu plus
  2. Intérêt pour votre produit / service : le prospect se renseigne plus avant sur votre offre, sur ce que vous proposez pour résoudre son problème. Il est à la recherche de plus d’informations.
  3. Considération de votre produit / service : le prospect est intéressé par votre offre, il faut maintenant lui démontrer qu’elle est mieux adaptée à ses besoins que celles de vos concurrents.
  4. Intention d’achat
  5. Évaluation du produit
  6. Vente

Traditionnellement, le marketing se concentre sur les 3 premières phases de cet entonnoir. Le but est de séduire un maximum de prospects pour les attirer vers votre produit, en se concentrant sur les besoins et les enjeux des (futurs) clients. Plus on descend dans l’entonnoir, plus les interactions avec le prospect deviennent individualisées. C’est pourquoi il est important de déterminer à quel moment le service marketing laisse la place au service commercial dans le processus d’achat.

6 – l’alignement du marketing et des ventes : comment optimiser vos efforts marketing et commerciaux ?

Aussi connu sous le nom de « smarketing » (sales + marketing), l’alignement des services marketing et commerciaux est un sujet qui revient régulièrement dans le cadre de l’amélioration de la performance commerciale des entreprises. En effet, il s’agit de donner un objectif commun aux équipes marketing et commerciales.

D’un côté, le marketing produit du contenu pour attirer l’attention sur un produit ou un service. De l’autre, les commerciaux doivent identifier et contacter les prospects intéressants pour l’entreprise pour les transformer en clients. En définitive, ces deux services travaillent pour le même objectif : déterminer les enjeux clients et y répondre, de façon à augmenter le nombre de leads et le chiffre d’affaires global de l’entreprise.

Une des plus grandes difficultés pour permettre à vos actions marketing d’alimenter vos efforts commerciaux, est de définir un langage commun à tout le monde. Par exemple :  quelle est la définition d’un lead ? En effet, le marketing considère un prospect comme un lead lorsque celui-ci a émis un intérêt pour l’entreprise. Le MQL (Marketing Qualified Lead) se situe alors au début du processus commercial. En revanche, un commercial a besoin d’atteindre un certain quota de ventes tous les mois, et définit un lead comme quelqu’un de proche de l’acte d’achat. On parle ici de SQL (Sales Qualified Lead).

Afin de faciliter le processus commercial, le service marketing doit qualifier le MQL, c’est-à-dire lui apporter suffisamment d’informations intéressantes pour le faire progresser le long du parcours d’achat. En déterminant avec le service commercial à quel moment un MQL devient un SQL, les deux équipes gagnent en efficacité et en pertinence. D’où l’importance d’aligner les actions marketing avec les actions commerciales, et ce dès l’élaboration de la stratégie marketing.

Conclusion

Le marketing est une discipline qui évolue très vite avec les nouvelles technologies, forçant de nombreuses entreprises à prendre le pas du digital. Pour autant, des outils ne pourront jamais être aussi efficaces que s’ils se basent sur une stratégie marketing BtoB claire :

  • Ce que vend votre entreprise
  • A quels clients elle s’adresse
  • De quelle manière
  • Comment gérer ces nouveaux contacts
  • Quel parcours d’achat leur proposer
  • Comment fermer la boucle entre marketing et commercial

La transition digitale a beaucoup transformé le parcours d’achat des consommateurs et la manière de les approcher. Votre stratégie doit maintenant inclure le marketing digital, pour assurer une visibilité en ligne et permettre à votre entreprise d’exploiter tous les canaux à sa disposition (emailing, media sociaux, site web…) pour vendre plus efficacement.

Pour aller plus loin dans l’élaboration de votre stratégie marketing, notre équipe est disponible pour vous apporter toutes les connaissances et les compétences afin de définir vos objectifs de manière concrète et mettre en place les bonnes actions et externaliser votre marketing.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.